La Mouette – Tchekhov : Théâtre des Célestins & Théâtre de la Croix-Rousse

CELESTINS_THEA_LYON_AlouetteLa Mouette – Anton Tchekhov

Théâtre des Célestins, Mise en scène : Frédéric Bélier-Garcia

Avec : Nicole Garcia, Ophélia Klob, Agnès Pontier, Michel Hermon, Manuel Lelièvre

Les Enfants se sont Endormis (d’après la Mouette d’Anton Tchekhov)

Théâtre de la Croix-Rousse, Adaptation et Mise en scène: Daniel Véronèse

Avec : Claudio Da Passano, Marìa Figueras, Marta Lubos, Ana Garibaldi

Deux versions de La Mouette ont été représentées cette saison sur Lyon. Une première aux Théâtre des Célestins, où nous avons eu le plaisir de voir une collaboration de travail fils-mère de la famille Garcia, puis une seconde au Théâtre de la Croix-Rousse, adaptation du metteur en scène argentin Daniel Véronèse.

La Mouette, ou l’angoisse de l’existence. Chaque personnage livré face à son destin, chacun trainant des regrets, un passé, des désirs, se cachant derrière une étiquette, jouant le rôle de leur propre vie.

Mouette Tchekhov Garcia

Des personnages touchants, idée ingénieusement mise en scène par Frédéric Bélier-Garcia et jouée par des grands noms du théâtre, où on y trouve une Nina, jouée par Ophélia Klob, simple, pleine de vie, que nous retrouverons les larmes ruisselantes lors de sa chute ; ou encore une Macha toujours en noir, jouée par Agnès Pontier, qui ‘’porte le deuil de sa vie’’ tout en riant, rire absurde qui fait sourire & un Sorine malade mais subtilement comique. Un décor mobile et riche, des personnages très ‘’théâtraux’’ et expressifs comme Irina jouée Nicole Garcia, se présentant comme un ouragan sur scène, riant aux éclats de sa voix rauque et dansant dans ses longues jupes bouffantes ; voici la version que les Célestins nous ont offert cette année.
les enfants se sont endormis

Mais le Théâtre de la Croix-Rousse s’y est aussi collé avec une adaptation du texte original par Daniel Véronèse et une représentation en espagnol surtitrée français. Avec une mise en scène, un décor & des costumes d’une grande simplicité, cette représentation est étonnamment encrée dans le réel. La langue ne troublant pas la compréhension de la pièce, un magnifique brouhaha espagnol est présenté par des personnages joués avec une grande humanité. Konstantin est troublant par sa violence, Nina par son jeu loin d’être naïf comme son personnage pourrait l’être. Daniel Véronèse dans son adaptation a fait le choix de couper certaines scènes & de renommer la pièce, mais ce choix ne gâche en rien l’essence même des personnages & au contraire : la complexité des facettes de l’existence est livrée simplement, sans artifice, touchant le public au possible.

Une représentation de Frédéric Bélier-Garcia à voir pour la découverte de la pièce en elle-même & pour les admirateurs des comédiens choisis.

Une représentation de Daniel Véronèse à voir pour sa profondeur & sa simplicité troublants.

E.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s