December, c’est l’heure.

245802376_64f987fa1e_z

Décembre est là et il en devient très difficile de se lever le matin. À peine sorti dehors, vous tremblez déjà de froid et vous maudissez l’hiver. La liste de taches à faire avant Noël devient anormalement longue et vous vous efforcez de ne pas penser à vos examens de fin d’année. Votre seule réconciliation est la chaleur de vos enceintes, oh qu’il est bon d’écouter ses disques en Décembre. Branchez votre ampli, servez vous une bonne tasse de vin chaud et installez vous confortablement dans votre canapé. La séance est ouverte.

Commençons ce récital par « Image » composé par Brian Bennett. Titre tout droit sorti des compilations de KPM, le batteur des Shadows nous livre ici une petit jouissance sonore. La basse nous apaise tendrement, la rythmique est on ne peut plus posée, on rajoute des couches qui s’entremêlent parfaitement. Les violons vous feront sûrement penser à une autre époque, une belle époque.

Partons maintenant de l’autre coté de la Manche avec une release de 1998 du label V-Recordings, pilier du mouvement Drum and Bass. Les Anglais Ed Rush et Optical nous distillent une musique industrielle et très groovy. Aucun superflu ici, une rythmique simple efficace, une guitare qui délivre une puissance incroyable. Un son à faire trembler les murs de brique et à faire danser la reine.

Voici maintenant la petite contribution Jamaïcaine, tout droit venu de Kingston. Laissez vous maintenant envahir par les douces vibrations de ce Dub. La voix Soul de Cornell Campbell se marie parfaitement avec les grondements de la basse. Ce chef-d’oeuvre déverse une atmosphère mystique et délicieuse. Une ballade qui risque de vous emmenez loin.

Smallville Records est sûrement un label qui va marquer notre génération. Julius Steinhoff nous le rappelle avec ce track extrait de son album « Flocking Behaviour ». Une séquence acidulée vient jouer avec notre inconscient, des nappes profondes, des aiguës qui chahutent vos tympans: voilà la recette d’une deep-house romantique et pleine d’avenir. On vous invite à rester à l’écoute des prochaines sorties de l’hambourgeois.

Comment ne pas parler de ce morceau ? Le fameux Sun-Ra, maître incontesté d’un jazz dont lui seul a le secret nous livre un morceau généralissime. Un piano réduit au deuxième plan dès l’arrivée de la batterie et la basse pour donner un mélange très dansant. La trompette guide alors le morceau vers l’apparition des autres cuivres. Chaque instrument à quelque chose à dire dans ce morceau, rien n’est laissé au hasard, on assiste à un véritable dialogue. La Discographie de ce monsieur est certes longue (plus de 200 albums…), mais elle en vaut la peine!

On vous laisse avec un morceau d’un tout autre registre. Une instru qui claque, une histoire… Je ne vous en dis pas plus, savourez un bon rap façons marseille 90’s.

Si vous voulez tout écoutez à la suite: https://www.youtube.com/watch?v=9CFladNES5w&list=PLlsH9KR5XlrjFCpoSFFsoQT4HLyCwNgSl

Supportez les artistes:

http://shop.smallville-records.com/product/smallville-lp-09-julius-steinhoff-flocking-behaviour-2x-12

http://www.discogs.com/Rhythm-Sound-w-Cornell-Campbell-King-In-My-Empire/release/16231

http://www.discogs.com/Ed-Rush-Optical-Funktion-Naked-Lunch/release/1758

PL.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s