Loin de Corpus Christi, de Christophe Pellet, mise en scène Jacques Lassalle : Théâtre des Célestins

corpuschristiLoin de Corpus Christi – Christophe Pellet

Mise en scène Jacques Lassalle

Avec Marianne Basler, Sophie Tellier, Annick Le Goff, Brice Hillairet, Bernard Bloch, Tania Torrens et Julien Bal

Du cinéma dans le théâtre, voici comment nous pourrions définir cette pièce. Donner un aspect cinématographique à un oeuvre théâtrale, sûrement un jeu d’enfant pour Christophe Pellet, dramaturge et cinéaste. Plusieurs époques, protagonistes, lieux s’entremêlent ingénieusement sur scène. Lire la suite

Temps pluvieux

« La musique repose sur l’harmonie entre le Ciel et la Terre, sur la coïncidence du trouble et du clair ». Hermann Hesse

7595494190_b5dedeca5b_c

Dans cette fin de semaine entre ciel gris et blanc, j’ai décidé de vous faire découvrir un univers par le biais de la musique.Reposants, sombres, lyriques, voila comment j’interprèterai les titres que je propose. On passe par beaucoup de styles tel que l’ambiant, la new-wave ou encore le chill-out… Un régal pour vos oreilles, laissez vous emporter! Lire la suite

No – Pablo Larraín (2013)

No – Pablo Larraín (2013)

no pablo LarrainAvec Gael García BernalAntonia ZegersAlfredo Castro

Le réalisateur chilien signe ici son quatrième film. Il choisit ici de recontextualiser la chute du dictateur chilien Augusto Pinochet en 1990 suite à un referendum organisé en 1988 face à la pression internationale. Chaque camp du referendum a alors 15 minutes d’antenne par jour pour faire campagne. Lire la suite

Soulages XXIe siècle – Musée des Beaux Arts de Lyon (2012-2013) – Pierre Soulages

Soulages XXIe siècle – Musée des Beaux Arts de Lyon (2012-2013) – Pierre SoulagesAffiche-Pierre-Soulages-XXIe-siecle-Musee-des-Beaux-arts-de-Lyon_banniere1

Suite à l’acquisition de trois oeuvres de l’artiste, le musée des Beaux Arts de Lyon (en partenariat avec la villa Médicis) a exposé une trentaine de ses oeuvres les plus récentes. Non pas organisée en rétrospective du parcours de l’artiste, l’expo nous présente ses travaux les plus récents. Un mot : Outrenoir.

Pour être honnête, j’avais un peu peur en y allant, il faut avouer que même si j’aime bien l’art contemporain, parfois on reste quand même perplexe devant les oeuvres. Et là, on parle d’une trentaine de toiles presque exclusivement noires. Je m’attendais plus ou moins à voir plein de grandes surfaces noires pendues au mur, le genre d’expo qui prend trois minutes à visiter quoi.

Soudain, le choc. Lire la suite

The Beach – Danny Boyle (2000)

Nous sommes dimanche soir. Dehors : neige, froid, vent… Un mélange de tristesse et de déprime sonne en vous. Vous rêvez de partir au loin, Jack Kerouac vous a laissé plus de traces que vous ne le pensiez. Vous saisissez votre programme TV dans l’espoir d’y trouver réconfort.Votre regard s’arrête : Ce soir, « La Plage », 20h50. Parfait.

la_plage1

Lire la suite

Les rivières pourpres – Mathieu Kassovitz (2000)

les rivieres pourpres

Il y a tous les éléments d’un bon thriller dans ce film : des musiques flippantes qui s’arrêtent/démarrent toujours aux pires (ou aux bons, ça dépend du point de vue) moments, des endroits tous plus glauques les uns que les autres (cimetières, caves…), des tarés… Mais il y a aussi un lieu : les montagnes (le film a été tourné en grande partie dans les Alpes), ce qui donne au film une petite touche bien frenchie et qui offre un contexte particulier à l’histoire, ce qui ne peut pas nous déplaire à nous autres les bouffeurs de camembert. Enfin bon… Le film tourne autour, je vous le donne en mille… De meurtres ! Certes, le déroulement de l’histoire n’est pas forcément des plus original : un vieux flic (Jean Reno en légende de la police française) et un plus jeune qui est embarqué plus ou moins de force dans l’aventure (Vincent Cassel), sont à la poursuite d’un tueur qui donne dans le gore et qui leurs laisse des indices pour les mener aux prochains cadavres. Mais ce qui compte, c’est le contexte, des petits villages un peu reculés et une fac dans le genre ultra-cheloue complètement isolée de tout, avec son propre hôpital et sa maternité. Oui, c’est particulier. Lire la suite

Gatsby le Magnifique – Francis Scott Fitzgerald (1925)

the Great GatsbyÇa faisait un moment que je me disais qu’il faudrait quand même que je lise au moins un livre de F. Scott Fitzgerald. Il faut dire que c’est quand même un poids lourd de la littérature américaine, souvent considéré comme le chef de file de la génération perdue, mouvement littéraire américain de l’entre-deux guerre qui comprend entre autres comme membres John Steinbeck et Hemingway. Bref, pour choisir le livre, ça n’a pas été très compliqué, c’est celui dont j’avais le plus entendu parler. Et bien je n’ai pas été déçu !  Le court roman est publié en 1925 et, s’il est globalement apprécié des critiques, il ne se vend étrangement pas très bien.

Lire la suite